banderole_blog_cse

Twist again à Saint – Pétersbourg – 2e partie

Du 24 avril au 1er mai, des élèves de classes de troisième, seconde et première sont en voyage à Saint – Pétersbourg, accompagnés par M. Heitz et M. Maltèse, afin de découvrir la ville et échanger avec le lycée N°29.

 

Le théâtre russe

 

Ce matin, les élèves de l’école N°29 nous avaient organisé un spectacle au sein de leur établissement. Au programme : chants russes, danses traditionnelles, initiation à la danse locale et pièces de théâtre en français.

Nous avons été très impressionnés par la facilité des élèves à jouer des pièces en français et les danses entre russes et français ont resserré plus encore les liens de nos élèves avec l’établissement de Saint – Pétersbourg.

 

Après un déjeuner à l’école, nous prenons le chemin de notre prochaine visite.

 

Pour nous rendre au Palais du Peterhof, nous avons emprunté le métro puis le bus (une heure de trajet), l’occasion pour beaucoup de découvrir les joies des transports en Russie.

 

Le Peterhof, le petit Versailles

 

Le Peterhof est le Palais d’été que fit construire Pierre le Grand, fondateur de Saint – Pétersbourg. Les guides, en tenue d’époque, nous ont fait découvrir le palais ainsi que le quotidien de la cour avec l’utilisation de certains objets (les gants, les ombrelles, les montres, etc.) ainsi que la signification des fleurs utilisées pour communiquer entre hommes et femmes de l’époque.

À noter que la visite ne peut se faire sans le matériel adéquat :

Marie – Eve porte fièrement les protections obligatoires pour la visite du Peterhof.

 

 

Le soir, les responsables français ont eu le plaisir d’assister à un ballet au théâtre Mariinsky.

 

Petites découvertes culturelles

 

Le métro à Saint – Pétersbourg

  • En Russie, les habitants sont habitués au mauvais temps. Ils prennent toujours avec eux une paire de chaussures qu’ils mettent en arrivant au travail. Et le soir, ils reprennent leurs autres chaussures afin de traverser la ville.

 

  • À Saint – Pétersbourg, il y a les bus de la ville et les bus privés. Plus petits et proposant un tarif identique, les privés ont néanmoins une conduite beaucoup plus nerveuse. Le problème est qu’ils ne respectent pas toujours le trajet indiqué ou les arrêts prévus…

 

  • À l’école N°29, les cinq cents élèves n’ont que vingt minutes pour déjeuner.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *