banderole_blog_cse

Les tribulations de français en Chine

Du 4 au 14 avril, des élèves de seconde et de première LV3 chinois sont en Chine, accompagnés de madame Munier et messieurs Niederlender et Maltèse pour un découverte culturelle du pays ainsi qu’un échange avec le lycée N°3 de Wuxi.

 

Une arrivée à Shangai sans encombre

 

« J’espère qu’il y aura du wifi dans ce pays! ». La première phrase prononcée par un élève en descendant de l’avion et qui a indéniablement mal vécu le vol de 10 heures depuis Francfort sans le précieux réseau wifi. Cette crainte sera reprise en cœur par l’ensemble des élèves jusqu’à ce que nous arrivions , au bout de 24 heures de voyage, à notre hôtel où monsieur Maltèse annonça dans la liesse: « il y a du wifi dans l’hôtel ». Rassurons les parents, les crises de manque et les effets secondaires dû au sevrage se sont rapidement estompés.

 

Les élèves à l’arrivée à Shangai

 

Une rencontre scolaire internationale

 

Après une petite cérémonie officielle où monsieur Maltèse a livré un discours de qualité (il écrit l’article alors il dit ce qu’il veut), les élèves sont partis passer la nuit dans leur famille d’accueil avant de tous se retrouver le lendemain pour une visite de l’établissement et le partage de quelques activités. En voici le résumé.

 

Arrivée au lycée à 7h30 pour une visite du « musée » de l’établissement proposée par le directeur adjoint afin de nous faire partager la longue histoire de cette école. La visite est suivie par une initiation au Taiji dans le gymnase où nos élèves ont été félicités par le professeur comme étant « bien meilleurs que les élèves français d’il y a deux ans ». On est fier !

 

Leçon de Taiji au lycée n°3 de Wuxi

Une fois les élèves (enfin) réveillés, nous nous rendons assister à un cours d’anglais avec les élèves chinois. Les élèves locaux rentrent dans la salle sans la moindre discrétion, crient, rient et s’installent lentement. Les trois coups de la sonnerie se font entendre et toute la salle tombe dans un silence de cathédrale. Le cours a commencé ! Impressionnant !

Durant ce cours, les élèves français et chinois passent à l’oral pour des petites saynètes sur la notion de « rêve ». Le moment de se rendre compte que les élèves, français et chinois, ne sont pas si mauvais dans la langue de Shakespeare.

 

Le cours suivant est réservé aux élèves français avec une découverte de la calligraphie chinoise. Les élèves qui disposent déjà de quelques notions sont néanmoins impressionnés par le talent de leur nouveau professeur. Les adultes s’essayent également à l’initiation de cet art graphique.

Initiation à la calligraphie pour Many et Eva.

 

 

Nous nous rendons ensuite à la cantine de l’établissement où nous découvrons que les élèves et personnels de l’établissement déjeunent en regardant les chaînes d’informations chinoises.

L’établissement sert chaque jour 1 800 plats.

 

Pendant que madame Munier et monsieur Maltèse partent à l’aventure pour tenter de changer l’ensemble de l’argent apporté contre des Yuan, les élèves se rendent à nouveau au gymnase pour une petite compétition amicale de ping – pong et de basketball. Etrangement, les élèves français brillent au sport de raquette et se trouvent surpassés au sport de ballon. Un comble !

 

Avant que nos élèves se rendent chacun dans la classe de leur correspondant, nous assistons à un cours de musique et plus précisément à une démonstration d’instruments traditionnels chinois.

 

Le lendemain, est prévue une journée avec les familles et le départ pour Pékin.

 

Petites découvertes culturelles

 

  • Poète chinois de Hangzhou

    A Hangzou, on peut louer un vélo n’importe où. Il suffit de flasher le QR Code présent sur le vélo afin de recevoir un code déverrouillant le cadena. Coût de l’opération: 1 Yuan (0,70 euros). L’histoire ne révèle pas quoi faire en cas de non possession d’un smartphone.

  • En Chine, on dîne tôt! Le repas du soir est pris entre 17h et 18h30. A 19h30, les restaurants ferment. Parfait pour ne pas être tenté de se coucher tard!
  • En Chine, tous les scooters sont électriques. Étrange quand on croit que la Chine ne pense pas à l’écologie.
  • Dans les restaurants, on vous met à disposition une boîte de mouchoirs en papier…. comme serviette de table.

 

 

 

 


« Le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages, mais à avoir de nouveaux yeux. »

Marcel Proust


 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *