banderole_blog_cse

Venise acte I : faites tomber les masques !

Depuis septembre 2016, nous évoquons la magie de cette ville…

Nous avons regardé des photos et des films, lu des romans, appris son histoire, compris combien l’art y est omniprésent…

Et ce matin, pour la première fois tous ensemble, nous avons posé le pied dans cette fabuleuse cité.

 

Après une longue journée de route lundi 8 mai 2017, nous  sommes arrivés à Lido di Jesolo pour y poser nos valises et passer la nuit au bord de l’Adriatique.

Mardi 9 mai,

Après la traversée de la lagune par vaporetto, nous sommes descendus à l’arrêt « San Zaccharia » pour nous promener sur la Riva degli Shiavoni, passer devant le Pont de Soupirs, et découvrir enfin la place San Marco et sa magnifique basilique dans laquelle nous sommes entrés, éblouis par les mosaïques d’or. La montée au Campanile nous a permis d’embrasser du regard toute la ville, ses îles et sa lagune.

 

 

Ce qui m’étonna le plus en entrant dans Venise, ce fut ce sentiment de légèreté qui s’empara de tout mon être, cette exaltation des sens, cette soudaine joie de vivre et d’aimer.

Maxence Fermine

Une guide française habitant Venise depuis une bonne vingtaine d’années nous a raconté d’intéressantes anecdotes sur le Palais des Doges que nous avons visité de fond en combles, de la salle du Palais jusqu’aux prisons (d’où s’échappa Casanova.)

Puis nous sommes entrés dans un atelier de masques : l’artisan nous a livré tous les secrets de fabrication de ces accessoires hautement vénitiens. Puisque nous en avions fabriqué en cours d’Arts Plastiques avec Mme Schlachter, nous savions très bien quelles étaient les difficultés de concevoir un masque qui doit être porté tout en restant esthétique. La boutique de l’artisan est une véritable caverne d’Ali Baba pour tout amoureux du théâtre et de la Commedia dell’arte, nous sommes nombreux à avoir allégé notre porte-monnaie à ce moment-là.

Puis d’un campo à une ruelle, nous avons retrouvé le chemin de notre hôtel pour nous y reposer, non sans avoir auparavant bien profité de la belle plage qui s’offrait à nous.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *